top of page
  • kirtansraddha

Qu'est-ce qu'on mange?

Je ne connais pas votre relation avec la bouffe indienne, mais moi, j'A-DOOOO-RE! Vous pouvez vous imaginer mon bonheur en ce moment. Pour cet article, je vais donc vous parler un peu de ce qu'on mange ici dans le sud de l'Inde.

Dans un mini-resto à Udupi, iddlis, buns (medu vada), sambar et chutney pour déjeuner.


Ce que l'on remarque assez rapidement, c'est la présence du végétarisme en Inde. Lorsqu'on recherche un resto par exemple, il est très souvent indiqué Veg ou Non-veg. Et juste ça... Non-veg... C'est quand même pas la même approche que par chez nous! En tant que végétarienne, on peut dire que c'est le paradis...

Super resto à Udupi


Les hindouïstes sont végétariens, les musulmans ne mangent pas de porc, et les jaïns et brahmins (caste indienne des prêtres) ont une diète végétarienne stricte (tel sans oeufs, oignons, ail, etc.). Bien entendu, on ne mange pas de vaches ici (peu importe la religion), comme ce bel animal est considéré comme sacré.

On se fait des amies partout.

Nandi, le taureau compagnon de Shiva. On le voit toujours faisant face à Shiva dans le temple.

On a eu l'occasion de manger dans un resto brahmin. Une expérience unique! Tout le monde mangeait pratiquemment en silence. On s'assoit 2 par table puis on nous donne une feuille de bananier. On la lave avec un peu d'eau, puis différents employés font le tour des tables pour servir le menu du jour.


On y va avec le vif du sujet? Le déjeuner, on mange quoi en Inde du Sud? Il y a 2 plats au menu. Soit les iddlis et buns (medu vada), servis avec sambar et chutney. Les iddlis, ce sont de genre de galettes de farine de riz et de lentilles fermentée cuites à la vapeur. Une option santé et protéinée. Les buns (medu vada), ce sont des beignets de farines de lentilles frits. Le sambar, c'est un ragoût de lentilles, de différents légumes, de tamarin, d'épices et d'herbes. Le chutney au coconut vient en plusieurs variétés, de saveurs, de degré d'épices, etc. On y retrouve bien sûr du coconut frais, mais aussi du piment, du gingembre, du cumin et du sel.


L'autre incontournable au déjeuné c'est le masala dosa. C'est une crêpe faite d'une pâte de riz fermenté et lentilles. La crêpe est croustillante et à l'intérieur on y met un mélange de patates et épices.


Il y a aussi les neer dosas, galettes faites avec de la farine de riz.


On sert également uppma, un plat salé fait à partir de semoule (ou autre), épices et quelques légumes. J'aime bien. Et il y avait aussi un dessert, kesari bath. C'est un dessert servi chaud fait avec de la semoule, du ghee, des cajous, cardamome etc. C'est excellent!

Iddlis, buns (medu vada), coconut chutney, sambar. On avait aussi uppma et kesari bath.

Masala dosa, coconut chutney, sambar et uppma.

Neer dosa et coconut chutney


Un autre choix disponible, qui est plus typique du Nord, c’est aloo paratha avec curd (yogourt). C’est servi avec un peu de chutney (sauce piquante). Un paratha c’est une galette faite avec de la farine de blé. On peut en trouver faite avec de la farine de maïs aussi dans certaines régions du Nord. Aloo veut dire patate, donc il est possible d’avoir un paratha farci avec des patates et épices. On trempe la galette ensuite dans le yogourt et on peut rajouter un peu de chutney. Ça aussi, c’est délicieux. C’est un déjeuner très copieux...

Déjeuner de parathas lors de notre excursion à Gokarna.


Et bien sûr... il y a le fameux masala chaï!!! Mmmm... souvent par contre dans le coin où on était, c'était pas facile d'avoir un vrai masala chaï. C'était plutôt chaï, soit le thé et lait, mais sans les épices.

Santé!


Après la retraite, on s'est dirigé vers Pondichéry, dans le Tamil Nadu. Comme c'est une ancienne colonie française, on retrouve pas mal de traces de la France. Dont le français, qu'on peut lire plus qu'on entend, mais aussi les boulangeries et les cafés!

Cappucino à la Auroville Bakery, question d'avoir un petit boost pour travailler.


Bien qu'il y ait de beaux fruits dans les marchés, on ne semble pas en manger vraiment au déjeuner. Les jus de fruits frais sont par contre très populaires dans les restos et autres kiosques.

Le vendeur au marché de Kundapura me montrant mon dragon fruit.


La cuisine du Sud vs la cuisine du Nord est différente. Bien que l'on retrouve les 2 un peu partout en Inde.


Il existe tellement de plats avec des goûts complètements différents, certains plus sucrés, d'autres plus salés. Mais une chose est certaine, on y trouve une explosion de saveurs à chaques fois.

Marchand d'épices à Sringeri

Utappam aux oignons

Lemon rice, chapatis, pakoras, palak paneer et semoule au lait.


Ce n'est pas si facile de cuisiner indien. Il faut d'abord les bons ingrédients, puis il y a certains petits trucs. Nous avons donc décidé de prendre un cours de cuisine indienne lors de notre séjour à Pondichéry. Ce fut une expérience géniale. Le cours avait lieu au Sita Cultural Center avec Manisha. Elle parlait français et anglais.

Je mélange la pâte pour faire les chapatis et aloo parathas


On a d'abord discuter ensemble de quelles recettes nous allions faire, puis nous avons pris un tuk tuk pour se rendre au marché local afin d'acheter les ingrédients.

Marché de Pondichéry.


Au menu nous avons appris à cuisiner palak paneer, un plat du Nord avec du paneer (fromage indien) et des épinards. Dahl fry, un plat avec des lentilles. Chapatis, des galettes simples faites avec de la farine complète. Aloo paranthas, ce sont des chapatis farcis avec un mélange de patates pilées et épices. Carot halwa, dessert fait avec carottes rapées, lait, noix de cajou, raisins sec et cardamome.


Une fois le tout cuisiner, c'était l'heure de manger! Mmmm, et c'était délicieux! On a mis sur des feuilles de bananiers, façon traditionnel de manger.

Repas cuisiner durant notre cours de cuisine.


On donne souvent du chutney avec les plats. Cela sert à rehausser si jamais vous avez besoin. Ça donne un p'tit kick de plus!


J'adore prendre une raita afin d'accompagner le plat, cela aide à adoucir lorsque c'est trop épicé. Le goût frais de yogurt avec les épices, les tomates, concombres et oignons est complète bien.

Mes plats préférés? Malai kofta, un super comfort food! Ce sont des dumplings fait avec du paneer dans une sauce crémeuse faite avec des noix de cajous.


Il y a aussi le riz biryani, fait avec du riz basmati, des légumes et les épices biryani.

Riz biryani avec dahl et raita. Accompagné par un "lime-mint soda water".


Il y a aussi le paneer butter masala, un autre plat crémeux avec du panner. Le kadai veg, vous l'avez deviné, un plat crémeux, savoureux avec épices kadai. Baingan bharta, plat avec des aubergines.


Et lorsqu'on ne sait pas quoi prendre, pas de panique! Allez-y avec un thali. Un assortiment de différents plats, complet et à bon prix. On offre souvent le choix South indian ou North indian.


Quoi de mieux qu'un bon naan pour accompagner tout ça... Ce pain moelleux cuit au four tandoori. Celui ci-dessous est bien badigonné de ghee (beurre clarifié) et d'ail.


Il a aussi beaucoup de bouffe de rue. Bien que tout cela semble délicieux, je n'ai pas osé en mangé afin de ménager mon système digestif d'occidentale.

Kiosque de puri près du temple lors de Maha Sivaratri.


Qu'est-ce qu'on boit aussi non? Il y a le jus de canne à sucre qui est vraiment délicieux. Nous allons au même petit kiosque sur la Main road à Kundapura.

Santé!


Un de mes favoris, après le masala chaï, c'est le lemon-ginger que Ashok nous prépare (ou un autre des cuisinier du resort). En Inde, on sucre beaucoup. Alors il est préférable de mentionner "little sugar" lorsqsue l'on commande quelque chose. Au resort, on demandait même avec jaggery, sucre fait à partir de canne à sucre. Une petite twist cette année aussi, on faisait ajouter du soda water. Rien de mieux pour revigorer en milieu d'après-midi, avec un verre froid. Et le soir après le repas, on prenait un verre mais cette fois-ci chaud et sans soda water.

Ashok's excellent ginger-lemon


Comme la température est extrêmement chaude, les noix de coco sont très appréciées.

Vendeur de fruits et légumes à Kundapura.

Noix de coco avant notre exploration des rues de Pondichéry.


Je vous ai dit plus haut qu'on aime le sucré en Inde. Alors bien sûr, le dessert est présent... On y retrouve les sweets, c'est petits desserts très variés qu'on utilise par exemple comme prasad (offrande) lors des pujas ou que l'on offre en cadeau.

Comptoir de sweets chez Parijata à Kundapura.


On sert aussi de la crème glacée. Une spécialité de la région où nous étions, c'est le gadbad. Un genre de sundae avec crème glacée vanille, fraise et chocolat, des noix, des fruits confits et des morceaux de pommes. Celui-ci est un excellent format, car pas mal sucré! ahaha

Gadbad chez Parijata à Kundapura.


Il existe aussi une grande variété de desserts. Mais honnêtement, on mange tellement bien, et c'est tellement bon, que j'ai rarement faim pour un dessert!

Jaleebi dans un kiosque près du temple lors de Maha Sivaratri.


Sur ce... j'ai faim moi! Ahahaha Je vais aller manger un autre délicieux plat.


Si vous avez envie, j'aimerais que vous me partagiez votre plat préféré ou encore votre resto préféré près de chez vous.


Bon appétit!


Sraddha


85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page